Cœur de cow-boy


MAXFIELD, ZA – Cow-boys 1 – Coeur de cow-boy

Cœur de cow-boy


5,99

In Stock

Version papier disponible :
publiée le 7/11/2016
15 € TTC, 334 pages
ISBN : 978-2-39006-148-9
Acheter (achats externes) : Amazon – Decitre – Cultura (etc.)

Comparer

Product Description

Le cœur d’un cow-boy est aussi vaste que ses terres…

Contremaître du ranch J-Bar, Malloy passe le plus clair de son temps seul, rodant à la lisière de la vie des autres tel un vieux coyote, accomplissant son boulot et maintenant sa vie privée. Jusqu’à l’arrivée de Crispin Carrasco.

Mince, musclé, et doté d’une bouche qui refuse de la fermer, Crispin fait jaillir une étincelle en Malloy… embrasant un feu dont le contremaître ignorait l’existence. Mais comment un coyote esseulé peut-il approcher la chaleur d’un feu ? Et plus important encore, qu’arrivera-t-il si ces flammes le brûlent ?

Tag(s): , ,

2 reviews for Cœur de cow-boy

  1. :

    On se retrouve dans l’univers d’un ranch ce qui est un bon démarrage pour moi, j’aime lorsqu’il y a des chevaux et de beaux cow boys.
    L’un des deux personnages se prénomme Crispin (quel prénom ! Je vous laisse découvrir pourquoi, l’auteur l’explique très bien, c’est assez orignal comme choix de prénom) qui est impulsif et parle beaucoup, mais on s’aperçoit qu’il est finalement quand même très conscient de ce qui l’entoure et des situations. Il se rend bien compte des personnes et de leurs soucis malgré ce que l’on peut croire dans un 1er temps. Crispin surnomme notre 2ème homme « Jefe ». Le fait de ne pas connaître tout de suite le vrai prénom de Jefe m’a perturbée… j’ai même cru que je n’avais pas fait attention à mes premiers instants de lectures du livre. Mais non … On finit par le savoir mais bien plus tard et finalement on s’est habitué à Jefe, d’ailleurs cela lui reste.
    Crispin est vraiment bizarre mais dans le bon sens selon moi et j’ai trouvé adorable la manière dont l’auteur fait penser Jefe, par rapport à l’évolution de ses sentiments et de son passé. Les conversations entre Jefe et Crispin sont parfois étranges, à l’image de ce dernier mais intéressantes à suivre et très divertissantes.
    Nos deux hommes vont subir quelques épreuves, que vont ils devenir, comment vont ils y réagir ? Au final cela va les faire avancer dans leurs projets et dans leur vie. Entre conversations et moments de tendresse, Crispin et Jefe évoluent tranquillement. Ils sont attachants et nous embarquent avec eux dans leur vie et on ne peut que les suivre.
    L’auteur a une écriture fluide avec souvent des bons mots ou traits d’humour, ce que j’ai grandement apprécié. Elle a réussit à me faire sourire ou avoir les larmes aux yeux alors rien que pour ça, c’est un bon et je vous conseille ce livre.

  2. :

    Merci aux éditions Reines-Beaux pour ce nouveau service de presse 🙂

    Encore une histoire de cow-boy !
    Malgré tout, j’ai plutôt bien apprécié ce roman, même si le déroulement global de l’histoire est assez classique (et donc assez prévisible, comme par exemple le pétage de plomb de Crispin, qui l’amène dans le lit de Malloy …).
    J’ai regretté aussi qu’on s’axe autant sur Jenkins, alors qu’au final, il part en Floride dès le début du roman, donc on s’attache moins à lui que s’il était resté sur le ranch quand Crispin arrive. (Bon, j’étais quand même super triste ! Mais j’ai trouvé dommage que ce soit l’axe privilégié par l’auteur pour en arriver à ce résultat alors qu’il était possible d’y arriver par un autre chemin, peut-être moins triste …)

    J’ai par contre beaucoup apprécié les personnages principaux : Malloy et Crispin. Malloy m’a un peu fait de la peine au début, c’est le genre de gars qui traverse sa vie un peu comme un zombie et qui ne se pose pas de questions sur ce qu’il lui manque. Crispin au contraire, c’est le jeune chiot un peu fou-fou qui déboule dans le jeu de quilles et qui renverse tout. J’ai beaucoup apprécié ce côté enjoué, lumineux du personnage (le coup des lettres dans la neige m’a beaucoup fait rire !) et je regrette qu’on le perde un peu dès lors que Malloy et lui se mettent en couple …
    Côté personnages secondaires, j’ai plutôt apprécié Emma, qui materne Malloy, on voit qu’elle a énormément d’affection pour lui. Par contre, je n’ai pas vraiment accroché à Eddie et Jim, d’ailleurs, je n’ai pas vraiment compris ce qu’ils apportaient à l’histoire … ?

    Cependant, pour moi, le vrai plus de l’histoire, outre la chaleur rayonnante de Crispin, c’est le style de l’auteur, que j’ai trouvé vraiment très doux (oui, un adjectif bizarre pour qualifier une écriture mais c’est le plus adapté qui me vient en tête). Elle tisse autour de Malloy et Crispin une bulle de tendresse, de découverte, de compréhension et de partage et bien que ça paraisse des fois un peu exagéré et too much, c’est quand même beau …

Ajouter un Avis