La Valse de l’Eau


JAMES Hayley B – Elemental Attraction 1 – La Valse de l’Eau

La Valse de l’Eau


4.00 out of 5 based on 1 customer rating
1 Review | Add Review

5,99

In Stock

 

Comparer

Product Description

Dans un monde où les humains sont détenus comme esclaves sexuels, les anges et les démons sont en lutte constante contre leurs jouets de chair. Le démon Varun travaille pour ASTRE, une organisation dévouée à la libération de l’humanité, mais c’est une bataille sans fin.

Deux ans plus tôt, l’ange Triste a brisé le cœur de Varun en choisissant de devenir son majordome plutôt que son bien-aimé, sans lui donner la moindre explication ni aucun espoir d’avenir. Ce n’est pas pour autant que Triste restera sans rien faire lorsque Varun prend l’humain Elden sous son aile, et son enquête, menée en privée, va révéler de terribles secrets, y compris les ramifications d’un complot pernicieux.

En dépit des apparences, Triste et Varun n’en ont pas terminé l’un avec l’autre, mais un danger bien plus grand plane sur eux tandis qu’ils cherchent à dissoudre la menace d’une guerre catastrophique.

Tag(s): , , , , ,

1 review for La Valse de l’Eau

  1. 4 out of 5
    Note 4 sur 5

    (client confirmé):

    Un magnifique roman de fantasy, mêlant intrigue politique, mystères et sensualité.
    J’ai vraiment adoré l’écriture de l’auteur. Elle nous emmène avec elle dans un monde où humains et créatures fantastiques cohabitent en respectant des règles, souvent bafouée (d’où l’intrigue). Honnêtement j’ai été de surprise en surprise, avec des trahisons, des revirements de situations, des apparitions d’ex, qui deviennent plus que des ex. L’histoire en elle-même est très intéressante par sa complexité.
    Les relations entre personnages ne sont pas en reste. Elles sont complexes et instables. Il y a du changement tout au long du roman. Chacun ayant ses propres secrets, ses propres croyances et convictions. Bref, on ne s’ennuie pas, bien que parfois on ait envie de secouer les personnages pour leur ouvrir les yeux.
    Petit bémol pour la couverture, qui je trouve ne rend pas hommage à l’image que l’on pourrait se faire des personnages.

Ajouter un Avis